2.Le commencement.

Hello hello la famille

J’espère que vous avez tous passé une bonne journée ?

J’étais en train de coucher ma fille quand soudain… Hop, la révélation!

Je ne savais pas comment engager mon deuxième article, alors j’ai demandé à mes « GG* » ( je parlerai souvent de mes GG, ce sont les initiales de mon groupe d’amies).

Alors, je disais tantôt que je me questionnais sur le thème de mon deuxième article. J’avais ma fille dans les bras et je remerciais le ciel qu’elle soit si parfaite à mes yeux et en bonne santé et que j’espérais qu’elle deviendra en grandissant une « Strong woman »

Alors, il faut savoir que je suis née en Afrique ( au Gabon) puis j’ai expatrié en Centrafrique où j’y ai fait mes études jusqu’à l’âge de 7 ans. 

J’ai toujours été dans des écoles françaises mixtes et j’y ai quelques uns de mes meilleurs souvenirs… 

Disons que là-bas ma vie était parfaite, j’étais jeune, mais la vie en Afrique est tellement simple.

 Les gens y sont chaleureux toujours souriant et même quand ils n’ont rien, ils aiment le partage. 

Alors à mes 7 ans, j’ai dû quitter La Centrafrique à cause de la guerre pour venir m’installer en France.

J’aimais beaucoup La France, j’y venais chaque année en vacances donc j’y avais quelques repères.

Mais l’école en France est tellement différente.

Mon adaptation n’a pas été si facile, car déjà nous n’avions pas le même style vestimentaire ( à savoir que dans mes précédentes écoles, nous avions des uniformes).

Le style n’est pas le plus grand problème …La manière de s’exprimer était différente aussi, donc j‘ai dû m’adapter très vite au jargon de La France e t puis le changement de décor car sortir d’une grande maison avec la chaleur et se retrouver en appartement avec le froid … Grr Grrr 

Mais bref, sachez que j’ai une particularité, Eh oui!

Comme vous avez sûrement dû le constater sur la photo qui précède l’article, j’ai une tâche de naissance sur le front.

Je devais tout le temps me justifier sur cette tache, expliquer mille et une fois à chaque nouvelle personne. 

Au final, cette tâche dont je n’y prêtais aucune importance pendant les premières années de ma vie à finie par devenir un complexe. 

Je commençais à me sentir différente, car il y  avait toujours une personne pour parler de ma tache de naissance. 

Si je mettais du fond de teint, c‘est que je voulais cacher ma tâche

si je faisais une frange, c‘est que je voulais cacher ma tâche, etc.

Pour finir, que devons-nous faire ?

Nous ayons  des « différences » , ne pouvons-nous juste pas faire ce que nous voulons  Se coiffer comme nous le voulons, se maquiller à notre guise? 

Somme nous obligés d’afficher « notre différence » seulement pour vous faire plaisir?

S’accepter tel que Dieu nous a crée

En grandissant j’ai appris à m’aimer tel que je suis.
Car si je ne m’aime pas, qui autre le fera a ma place ?
Il faut savoir accepter  » sa différence  » et en être fière, car de toute façon c’est pour la vie.
Donc appris à ne plus avoir honte et de vivre comme si ma tache de naissance n’était plus une différence, mais  finalement ma marque de fabrique.

 

J’ai commencé a aimer mon visage, et à marcher la tête haute. 

L’image que tu dégages est ce que les autres reçoivent  de toi 

Si tu te sens en confiance ( toujours en restant humble) être souriant et aimable, dégager un bon karma, alors tu recevras la même chose en retour.

Nothing happens by chance ..

#beyondofhope@gmail.com , rien n’arrive au hasard

Peace&Love

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s