3.Femmes, pourquoi s’oublier?

La famille,

sachez qu’il est très important de connaître sa valeur.

Surtout nous les femmes, nous avons tendance à vivre selon le regard des gens 

Erreur!

Nous devons apprendre à vivre selon nos critères…

Il y a beaucoup de personnes qui me parlent de leur manque de confiance en soi que cela répercute sur leur couple, ou alors elles ne tombent que sur le même type d’homme.

Comment changer les choses ?

Je vais vous compter un petit bout de mon histoire.

 Avant d’être avec le père de ma fille, j’étais une jeune femme plein de vie.

 J’aimais sortir, avec mes amis, voyager, etc.

À mes 17 ans, je suis allée m’installer en Suisse avec ma famille et j’y ai eu beaucoup d’opportunités professionnelles…

J’y ai aussi rencontré des gens formidables ( dont deux d’entre eux sont aujourd’hui le parrain et la marraine de ma fille).

Tout cela pour vous dire que j’ai commencé à voir la vie différemment. 

La plupart de mes amis(e) en Suisse avaient déjà leur appartement, leur voiture et étaient indépendants financièrement et ce même à 17/18 ans. 

Alors, j‘ai pris la décision d’en faire de même. 

J’avais un travail, je gagnais ma vie et j’étais allée à Zurich pour apprendre le Suisse allemand, car j’ai toujours aimé cette langue. 

Tout se passait très bien pour moi et je me sentais épanouie dans ma nouvelle vie.

Un jour je suis revenue à Paris en vacances, et j’ai fait la rencontre du père de ma fille. 

On connaît touts les merveilles des premiers mois, « First Love » la vie en rose, etc.

Tout est allé très vite, et à l’âge de 20 ans, je suis revenue vivre en France. 

Trouver du travail était très difficile, mais j’étais contente, car c’était comme une nouvelle expérience pour moi.

Nos débuts étaient super, sorties, soirées voyages présentations des familles … 

Puis j’ai commencé à tomber amoureuse. 

Voyons la famille, nous sommes tous passé par la un jour.

Mais j’ai une question :

Pourquoi nous les femmes avons tendance à s’oublier quand nous sommes en couple ?J’ai abandonné mes rêves, mes projets pour me consacrer à ma relation. 

Je le suivais dans ses déplacements en France ou à l’étranger et je le soutenais dans ce qu’il entreprenait.

Nous allons l’appeler  » John Doe » ( le père de ma fille).

Comprenez avant tout que si je parle souvent de John Doe, c’est qu’il fait partie des raisons pour lesquelles je suis devenue une Femme forte et que j’ai appris à connaitre ma valeur et de vivre pour moi.

Ne me méprenez pas, je ne regrette en aucun cas les bons moments passés avec John Doe, car comme toutes choses dans la vie, on tire toujours des leçons positives comme négatives durant notre parcours.

 

La prise de conscience

Quand tu décides de donner, fait le sans attendre en retour…

Nous, Hommes! Avec un grand H, Nous avons tendance à se dire : j’ai été là pour lui / elle, alors il est normal que quand viendra mon  tour, cette personne sera là pour moi.

Erreur !

Sachez que ce qui semble normal pour vous ne l’est pas forcément pour les autres.

Alors quand tu donnes, ne t’attends pas à systématiquement recevoir en retour, sinon laisse-moi te dire que tu seras fortement dessus. 

Pour en revenir à mon histoire, J. Doe a vécu beaucoup de choses dans sa vie, et en tant que  » petite amie « , je l’ai soutenue du mieux que je le pouvais.

Attention, je ne dis pas qu’il ne l’a pas fait aussi, mais les hommes n’ont pas la même façon de ne fonctionner que les femmes.

Exemple:

Quand nous disons «  je t’aime » à notre partenaire, nous Femmes s’attendons à recevoir un «  Je t’aime  » en retour. ( chose qui semble normale pour nous).

Mais eux, Hommes, ils ont plus de pudeur, plus de fierté et un langage totalement différent du nôtre.

Ils ne nous diront peut-être pas « , Je t’aime « , mais ils nous le montreront à leur manière. 

Mais comme on s’attend ( on veut) avoir, lire, entendre le  » Je t’aime  » en retour, nous, Femmes allons nous  braquer ou mal le prendre alors qu’ils nous expriment tout simplement et différemment leur amour 

Revenons à nos moutons, je me perds parfois telle une philosophe que je suis dans mes rêves.

Bref. J’avais bientôt 22 ans quand j’ai commencé à comprendre que nos vies prenaient des directions différentes.

 J’aspirais à une vie posée, calme et je voyais les choses en grand. 

J’ai toujours su que j’allais réussir ma vie un jour ou l’autre, et j. Doe voyait les choses différemment.

Il commençait à sortir certains soirs et tous les week-ends avec ses amis, de ce fait nous ne partagions plus grand chose.

 Pour faire plus simple, il faisait sa vie tel un célibataire. 

Quelques mois après, nous avons mis un terme à notre relation, mais étions restés en contact, car en effet, couper les ponts avec une personne que tu as aimé, vécu, ne ce fait par du jour au lendemain.

Nothing happens by chance ..

#beyondofhope@gmail.com , rien n’arrive au hasard

Peace&Love

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s